Comment bien débuter en bourse ?

Photo of author
Ecrit par Nicolas

Article rédigé par un spécialiste de la bourse

Lorsque l’on débute en bourse on ne sait pas forcement vers quoi s’orienter. Vous allez bâtir votre profil boursier au fur et à mesure de votre apprentissage. Ce profil sera sans doute unique ou presque.

Les profils boursiers

Pour commencer il est important de connaitre les différents profils boursiers existants :

  • Placements long terme et peu risqués : par exemple avec des fonds communs de placements, assurance vie, sicav, ….
  • Investisseur en actions : En général pour du long terme. Vous achetez des actions que vous allez garder plusieurs mois voir plusieurs années. Vous étudiez surtout les fondamentaux et les news pour établir vos achats.
  • Trader (actifs : actions, indices, …). Vous faites des allers/retours assez rapides quelques jours, heures voir minutes avec utilisation de stops de protections. Vous étudiez surtout les graphiques (analyse technique) pour établir un plan.

Cela pourra vous donner une idée vers quoi vous orienter lors de vos débuts en bourse.

Les actifs boursiers

Il est important de bien connaitre la liste des différents actifs en bourse.

Il faut savoir que certains seront plus adaptés à votre façon de trader / investir que d’autres car ils ont tous des particularités et des fonctionnement différents.

Voici les différents actifs boursiers :

  • Les indices
  • Les actions
  • Les monnaies / devises
  • Les matières premières
  • Les cryptos

Les risques varient d’un actif à l’autre et le potentiel de gains aussi.

Par exemple (théorie) :

  • une crypto sera plus risquée qu’une valeur de rendement mais offrira un potentiel beaucoup plus fort.
  • une valeur small caps sera plus risquée qu’une bigs caps. mais offrira un potentiel de gains plus importants.

Les techniques

Les techniques de trading et d’investissements sont variées et lorsque l’on débute en bourse on n’a pas vraiment de technique.

Il est indispensable de connaitre les techniques qui existent, cela vous donnera une idée vers quoi vous orienter.

Voici les différentes techniques en bourse :

  • investissement long terme (20 ans) avec des achats en une seule fois au début de votre activité boursière.
  • investissement long terme (10 ans) avec des achats une fois par an pendant 3 ans.
  • investissement long terme en mode DCA (dollar cost average).
  • investissement moyen terme en accumulation sur une tendance haussière de fond.
  • trendfollowing : on suit une tendance et on remonte les stops par palier.
  • trendfollowing : on suit une tendance et on remonte les stops par palier avec un allégement de la position sur résistance ou tous les XX % de gains.
  • trading CT/MT sur des tendances haussières (>MM50 >M100).
  • swing trading (achat au dessus de la MM7).
  • scalping.

Il existe une multitude de variantes à ces techniques de trading et d’investissement. Les dizaines d’indicateurs graphiques (moyennes mobiles, figures, changement de tendances, surachat/surventes, …) et l’étude fondamentale qui est composée de plein de données (Chiffre d’affaire, PER, bénéfices par action, …), les news sur le marché etc font que chacun choisir ces critères pour entrer et sortir d’un actif.

A terme vous aurez votre propre technique. Vous l’affinerez dans le temps.

Sachez qu’il n’existe pas de techniques miracles. La technique doit être en phase avec votre personne (caractère/psycho/vie personnelle) et avec la gestion des gains et pertes latentes et réelles (gestion du risque/potentiel).

La psychologie

Suivant que vous serez un trader actif ou un investisseur de long terme, la psychologie à avoir ne sera pas la même.

Mais dans tous les cas la psychologie est très importante en bourse.

Il faut vraiment tenir compte de ce qu’impliquera votre psychologie sur votre activité boursière et surtout est-ce que cela compatible avec votre profil boursier.

Par exemple :

  • un trader trop émotif aura certainement de gros problème à performer.
  • UN trader qui n’aime pas agir de façon chronophage aura aussi des problèmes de performances.
  • un investisseur de long terme trop pressé aura des problèmes pour garder ses positions gagnantes.
  • un scalpeur pas réactif aura des soucis pour agir avec précision.

Même si la psychologie peut s’améliorer dans le temps, tout le monde n’est pas fait pour être trader ou investisseur en bourse.

Une chose très importante : Pensez aussi que la santé est importante. Agir contre nature, stresser pour la bourse et se rendre malade n’est pas une bonne chose à terme.

Les objectifs

Il faut définir un objectif initial en se projetant sur 1 à 20 ans (voir plus). Bien entendu cet objectif pourra varier dans le temps.

Donc la question à se poser avant tout c’est « pourquoi je veux entrer en bourse ? »

La réponse peut être :

  • Je veux devenir trader à temps plein car la technique me plait et je veux gagner régulièrement de l’argent sans dépendre d’un patron jusqu’à ma retraite.
  • Je veux investir plusieurs dizaines de milliers d’euros pour faire une plus value dans 10 ans et acheter un appartement.
  • Je veux juste faire quelques trades par an avec un petit capital pour gagner quelques centaines d’euros avec un risque limité.

Les moyens

Définir ses moyens

Maintenant que vous avez répondu à la question sur les objectifs, vous aurez une idée sur votre profil boursier de départ. Il faut désormais savoir si vous avez les moyens de vos ambitions.

Pour cela il faut déterminer les éléments personnels suivants :

  • capital de départ.
  • apports prévus.
  • temps d’apprentissage disponible.
  • temps quotidien moyen à consacrer pour analyser et agir.
  • traits de caractère : rigueur, gestion du stresse, patience, …
  • mode de vie : célibataire disponible, parent très occupé en journée et le soir, …

Compatibilité boursière

Maintenant il faut regarder si ces éléments personnels correspondent au profil boursier visé et à vos objectifs :

Je vais vous donner des exemples de profils boursiers incompatibles avec certains types de personnes. Certains se reconnaitront peut être 🙂

  • vous avez un petit capital (<10 000€ et peu d’apports prévus) mais vous comptez vivre de la bourse rapidement (d’ici 3 mois) => Incompatible
  • vous n’avez pas de temps à passer pour l’apprentissage mais vous voulez faire du scalping/swing et en vivre au bout de 2 mois => Incompatible
  • vous êtes quelqu’un de stressé mais vous comptez faire du trading à temps plein avec un risque élevé et un capital assez fort => Incompatible
  • vous voulez gagner 10 000€ / an avec votre placement long terme sécurisé (rendement de 10% et peu de risques) mais vous avez un capital de 20 000€ => Incompatible
  • vous voulez trader le Nasdaq le soir mais vous avez 2 enfants de bas âge actifs jusqu’à 20H => Incompatible
  • vous voulez trader sans risque avec un petit capital => Incompatible
  • vous investissez sur des valeurs à très hauts risques (biotechs, valeurs très baissières à long terme, …) sans limite de pertes mais vous n’aimez pas perdre => Incompatible

Ces exemples sont basés sur ce que je vois autour de moi et sur les réseaux mais il y a parfois des contres exemples qui confirment la règle bien entendu.

Certaines personnes ne pourront jamais faire du trading sur la durée ni être investisseur. Il faut parfois l’accepter et faire autre chose avec son argent.

Par contre si votre profil personnel vous semble compatible avec votre profil boursier initial vous pourrez commencer à définir une technique sur un ou plusieurs actifs. Puis ensuite passer des ordres afin de tester vos performances et affiner votre technique. L’expérience est importante. Et les tests vous permettront de savoir avec plus de certitudes si vous êtes fait ou non pour un profil boursier précis.

Je précise aussi car c’est important que on juge la performance d’un trader ou d’un investisseur sur la durée et pas juste sur 3 trades ou sur 3 mois d’activité boursière.

Sachez aussi qu’à terme vous pourrez avoir plusieurs profils (investisseurs actions long terme sur PEA et daytrading sur un compte titre ordinaire par exemple) si cela reste compatible avec votre personne (personnalité, disponibilité, capital, …).

Le capital de départ

Le capital de départ est important. C’est lui qui vous permettra d’agir, de payer les pertes éventuelles, d’avoir des liquidités pour se renforcer au bon moment, etc …

Je conseille aussi d’avoir des lignes de plusieurs centaines d’euro pour éviter d’avoir trop de frais de courtages par rapport au gains potentiels mais aussi pour avoir des gains réels significatifs.

Je conseille aussi de ne pas mettre trop de capital au départ. Vous devez apprendre, tester et performer avec un petit capital et augmenter le capital boursier de votre compte ensuite.

L’équipement

Surtout si vous faites du trading et que vous passez du temps à analyser le marché il vous faudra un équipement informatique de qualité :

  • un ou 2 écrans de 17 pouces au minimum (21 pouces recommandé pour bien voir les graphiques).
  • un ordinateur (PC ou Mac) assez rapide. Minimum sous Windows 7 ou 10 : double coeur, 4Go Ram. Conseillé : 8Go Ram, SSD.
  • des composants de qualité : une bonne alimentation est quasi obligatoire. C’est un élément sensible dans un PC il faut qu’elle soit fiable. On évite la RAM « no name », les CPU trop lents (monocore ou de portable).
  • un onduleur afin de ne pas avoir de mauvaises surprises (coupure de courant après avoir passé un ordre).

La stratégie

Mettre en place une stratégie

Pour débuter en bourse dans de meilleurs conditions, il faut mettre en place une stratégie le plus tôt possible.

Si vous avez choisi de tester le trading vous devez alors utiliser l’analyse technique et certains indicateurs. Au départ vous pouvez tester plusieurs indicateurs. Je sais par expérience que mettre trop d’indicateurs graphiques est plus nuisible que productif.

Si vous avez choisi d’être investisseur faites un plan d’investissement et des simulations de gains / pertes afin de ne pas être surpris quelque soit l’orientation de vos actifs à terme.

Le money Management

Le money management consiste à gérer votre portefeuille correctement de manière à protéger votre capital. Il est indispensable d’avoir une bonne gestion de votre compte boursier afin de durer en bourse.

Le money management est fortement lié à la technique.

Avoir un bon money management est indispensable en bourse, voici quelques règles de money management (valable surtout pour le trading) :

  • Diversifier votre portefeuille actions (ou d’un autre actif). On évite d’acheter uniquement des titres d’un même secteur ou pire n’avoir qu’un titre en portefeuille.
  • Limiter la taille des positions (1% à 5% du portefeuille suivant le contexte). Il faut avoir des lignes plus petites et moins nombreuses lorsque le risque est élevé (profil de l’action, conditions de marché).
  • Il faut aussi étaler vos achats dans le temps afin de limiter les risques.
  • Essayez de garder des liquidités; en cas de grosse chute du marché vous pourrez acheter à bas prix alors que si vous êtes investi à 100% vous risquez de subir la baisse un bon moment.
  • Vous pouvez aussi utiliser les stops de protection afin de maîtriser les pertes.
  • Il faut couper les pertes (surtout en trading).
  • Il faut laisser courir les gains latents si possible.
  • Vous devez aussi protéger les gains latents.

L’entrainement

Avant d’investir avec de l’argent réel, je vous conseille vivement de vous exercez vous sur un compte démo pour bien comprendre les mécanismes de la bourse (ordres boursiers, gestion du capital, carnet d’ordre, analyse technique, …) et tester votre stratégie.

Vous pouvez aussi vous entraîner en faisant des simulations sur un portefeuille virtuel. Certains brokers et certaines plateformes de trading proposent la création de portefeuilles fictifs.

Un logiciel de gestion de portefeuille de qualité vous permettra de voir à un instant T (ou au pire en léger différé) le cours de vos actions et la valeur de vos lignes et de votre portefeuille.

En général celui proposé par les courtiers est suffisant.

N’hésitez pas à consulter notre dossier sur le calcul des gains boursiers qui contient des simulations d’achats d’actions.

Le courtier

Vous devez bien choisir son intermédiaire financier. C’est important. Choisissez de préférence un courtier (si vous passez beaucoup d’ordres). Si vous souhaitez avoir un intermédiaire financier pour des placements à moyen et long terme vous pouvez passer par votre banque. Les banques proposent des services de qualité, les interfaces des logiciels ont été améliorées et les tarifs de courtage ont baissé dans le temps (mais restent supérieurs à ceux des courtiers).

Votre choix de courtier doit aussi être compatible avec les actifs que vous avez choisis de traiter.