Le money management

Photo of author
Ecrit par Nicolas

Article rédigé par un spécialiste de la bourse

A quoi ça sert ?

Le money management consiste à gérer votre compte boursier de façon à ne pas perdre en bourse dans un premier temps pour faire des gains boursiers à terme.

Lorsqu’on débute en bourse on pense surtout aux gains mais on ne pense pas vraiment aux pertes potentielles. Vous devez absolument protéger votre capital avant tout de chose.

Dans un 1er temps le but est de limiter les pertes. Ca doit devenir rapidement une obsession surtout en trading. Le fait de ne pas perdre d’argent vous fera durer en bourse. Plus vous allez maitriser votre capital plus aurez du temps pour apprendre la bourse. Plus vous apprendrez de choses (technique, money management, psychologie) plus vous serez efficace à gagner de l’argent sur la durée.

Pour résumer le money management vous permettra :

  • de protéger votre capital qui sera plus important que tout le reste.
  • de vous donner du temps (capital préservé) pour apprendre sans avoir à remettre de l’argent sur votre compte.
  • d’être gagnant sur le long terme quelque soit votre profil.
  • de bien gérer les risques.
  • de ne pas subir un retournement de marché.
  • de ne pas subir un krach boursier.
  • de vous poser trop de questions.
  • de ne pas être stressé à cause de pertes latentes trop fortes.

Le capital de départ

Que vous soyez investisseur ou trader il est préférable d’avoir un capital assez conséquent pour commencer.

En effet avoir des liquidités permet de pouvoir agir à n’importe quel moment.

Si vous êtes investisseur avoir des liquidités vous permettra d’acheter des titres en cas de chute des marchés en étalant vos achats dans le temps.

Si vous êtes trader vous pourrez être sur plusieurs dossiers en même temps (avec l’habitude).

Quelque soit votre profil je conseille un capîtal de départ d’au moins 5000€. Cela vous permettra d’avoir plusieurs lignes et en même temps des liquidités.

Si vous n’avez pas cette somme et/ou que vous n’êtes pas à l’aise à l’idée de perdre une partie de cette somme vous pouvez (devez) commencer avec moins de capitaux afin de vous familiariser avec la bourse en prenant un risque financier moins fort.

Dans tous les cas votre capital de départ ne doit pas être trop important par rapport à vos revenus, votre patrimoine, etc …

En bourse il faut rester serein et si vous avez l’impression de « jouer votre vie » avec un capital boursier trop important vous serrez stressé et donc pas performant !

L’engagement

Lorsque vous prenez une position (achat ou vente à découvert d’un actif boursier), vous engagez une partie de votre capital boursier. Chaque ligne représente un pourcentage de votre portefeuille (capital).

Il est vraiment important que chaque ligne de votre portefeuille représente un pourcentage faible de votre capital. J’insiste sur le fait que c’est vraiment très important! Ne négligez surtout pas cet aspect là.

Plus votre actif sera risqué (volatilité, baissier sur du long terme, mauvais fondamentaux, secteur en crise, …) plus votre position devra être faible.

Pour être concret, que ce soit en trading ou investissement, il faut que vos lignes représentent au maximum 10% de votre capital. Je recommande même une position entre 3 et 6% suivant le niveau de risque de l’actif.

En bourse compléter ses positions actuelles peut s’avérer payant mais il faut le faire comme il faut sinon il vaut mieux s’abstenir.

Avant d’augmenter la valeur de vos lignes il faut connaitre la différence entre moyenner une position et fractionner une position. Je vous explique cela :

Moyenner une position

Moyenner c’est prendre une première position à 10 000€ par exemple. Cette position représente un engagement raisonnable (cf chapitre du dessus). Puis d’en reprendre une même quantité ensuite lors de la baisse du titre pour faire baisser son prix unitaire. Dans ce cas vous allez vous retrouver avec une position à 20 000€ environ alors que ce n’était pas prévu. Vous serez donc sur engagé sur le titre. Or un investissement ne doit représenter qu’un faible pourcentage de votre portefeuille. Vous devez faire attention à cela. En étant trop engagé vous ne respectez plus les bases du money management en bourse !!!

Fractionner un achat

A contrario le fractionnement ne vous engage pas plus que ce que vous avez prévu au départ. Reprenons le même exemple : vous comptez mettre 10 000€ sur un titre avec un engagement raisonnable par rapport à votre capital. Une stratégie consisterait à en prendre par lots fractionnés sur des seuils importants en utilisant l’analyse technique ou des niveaux de valorisation intéressants.

Un exemple : vous allez prendre 4 lots de 2500€ sur certains seuils pour arriver à 10K€ ce qui représente la somme totale que vous comptiez mettre au départ sur le titre. Ceci est un exemple. Les lots peuvent aussi être de tailles différentes. Mais vous allez dans ce cas respecter un bon money management.

Les liquidités

Suivant le contexte vous devez garder plus ou moins de liquidités sur votre compte. Avoir des liquidités lorsque le marché devient compliqué c’est une bonne chose. Cela permettra d’agir lorsque le contexte de marché sera plus adapté à votre façon de trader ou d’investir.

L’effet de levier

Attention à l’effet de levier. Si vous êtes sur des marchés qui propose l’effet de levier vous serez peut être tenté d’utiliser ce levier mis à votre disposition. Dans ce cas votre capital boursier sera vite exposé. En effet vous pourrez perdre 5, 10, 50%, ou plus de votre position en quelques minutes si le levier est élevé et que cela ne se passe pas comme prévu (chute brutale d’un titre alors que vous êtes à l’achat).

N’utilisez pas l’effet de levier lorsque vous débutez et même après !!! Ou alors avec un bon dosage et en connaissance de causes.

La gestion des pertes

La gestion des pertes est primordiale en bourse !

Calcul de la perte potentielle

Dès que vous prenez une position que ce soit en trading ou sur un investissement, vous devez connaitre votre perte maximale potentielle. Or lorsqu’on débute en bourse et même après on a tendance à penser aux gains potentiels, d’ailleurs les objectifs de gains sont souvent surréalistes 😉

Le niveau maximum de perte tolérée sur un actif doit être déterminé par votre stop loss (ou stop mental) initial. Si celui-ci est exécuté vous serez en perte mais vous ne serez pas surpris de la perte (en euros) si elle a lieu car elle aura été déterminée à l’avance.

Limiter les pertes

En trading les stops de protection peuvent à limiter et à contrôler les pertes sur une position. Limiter les pertes est obligatoire si vous voulez faire des plus values sur une longue durée.

Les stops permettent :

  • de couper une position sans vous poser de question.
  • d’être tranquille si vous n’êtes pas disponible (vous travaillez par exemple).

Ils doivent être placés en fonction de la perte que vous pouvez encaisser sur la position (% de perte * engagement sur la position) mais aussi en fonction de données techniques (analyse technique, analyse fondamentale, etc …).

Si vous ne mettez pas de Stop Loss (SL), la perte maximale pourra être élevée (entre 50 et 100%).

Si vous êtes un investisseur long terme et que vous souhaitez pas mettre de stop alors votre gestion devra compenser les pertes réalisées et potentielles :

  • plus values sur certains dossiers
  • faible engagement par valeurs
  • investissement de plus values réalisées
  • étalement des achats
  • diversification
  • fractionnement
  • etc …