19 juin 2024 7h11

Le petit mot boursier de Roger Lecut (01 juillet 2023)

lecut petit mot 01-07-2023

CHERS INVESTISSEURS,

Bonjour, prendre l’air de temps à autre vous change parfois les opinions. Mais je suis un indécrottable de l’analyse chartiste et je dois dire que cela me soutient relativement bien financièrement. Bien entendu, il y a toujours moyen de faire mieux mais cela engendre quand même des pauses de réflexion et un frein dans les décisions que d’autres prennent trop rapidement. Je sais qu’il faut être vif sur la balle mais avec les algorithmes, nous n’aurons plus jamais le dernier mot. Alors que les USA semblent se préparer aux élections futures, une nouvelle salve d’indicateurs fragilisera à nouveau les marchés la semaine prochaine. Mais que dire de ce qui vient de se passer : les statistiques économiques montrent que l »économie américaine résiste bien malgré les déclarations de banquiers centraux qui souhaitent continuer le resserrement monétaire. Europe et USA doivent s’attendre à la continuité de l’inflation. Des spécialistes avancent le mot déflation et d’autres disent déjà que la reprise économique est un leurre.

Alors, pourquoi voit-on les actions grimper ? (sauf en Belgique). Une analyse sommaire fait état que c’est seulement le cas pour les vedettes. En effet, des valeurs comme NVIDIA , MICROSOFT, ALPHABET, TESLA ET META sont dopées par les achats quasi spéculatifs des jeunes investisseurs et force est de constater que si le SP-500 a grimpé, cela est dû en partie à la quasi-totalité de ces mêmes valeurs. Il y a aussi le nouvel enthousiasme pour cette intelligence artificielle qui va vraiment remplacer les conseillers bancaires en placement. Un sondage révèle que le rallye de la techno a atteint les 38 % contre 4 % pour le reste du marché. C’est un écart impressionnant qui masque des risques à ne pas écarter.

Et oui, nous ne sommes pas à l’abri d’un nouvel effondrement des technos comme début 2000 et la prudence est de miser sur la diversification. Il faut se prémunir en investissant dans les actions de croissance comme les services de communication mais aussi dans la techno de l’information. Il est souhaité aussi de prendre des valeurs refuge (liquide et or) et des obligations les plus sûres dites « Investment grade. »

Voici la position des meneurs d’un marché « fort »

Voici les meneurs d’un marché « sensible »

Voici les meneurs d’un marché « faible »

Comme vous le voyez, nous sommes encore dans de bonnes dispositions mais voici quelques indices avec la méthode « OXO » des points et figures.

Cela reste bien tenable mais cependant, le % des bullish diminue et l’indicateur de la volatilité amorce une courbe haussière.

Alors comme la Belgique est restée bien loin en retard, voici à titre indicatif quelques valeurs à suivre selon les bulletins financiers.

  • ABO-Group s’associe avec la société de topographie MEET HET. Dans le cadre de ce partenariat, ABO prend une participation de 70% dans MEET HET. De son côté, MEET HET trouve en ABO-Group un partenaire qui lui permet « de réaliser des économies d’échelle, de stimuler davantage sa croissance et d’offrir des services complémentaires ».
  • Intervest a vendu deux immeubles de bureaux à la périphérie de Bruxelles pour un montant d’environ 7,2 millions d’euros. Il s’agit du « Inter Access Park » à Dilbeek et du « Park Rozendal » à Hoeilaart.
  • Le spécialiste des entrepôts de self-stockage a signé un nouveau contrat d’achat de terrain pour un bâtiment situé dans la région de Londres. Ce futur centre de self-stockage d’une superficie d’environ 7.400 m² devrait ouvrir ses portes au premier trimestre 2025. Le nouveau bâtiment en pleine propriété offrira plus de 1.100 unités de self-stockage, réparties sur quatre étages.
  • L’investisseur en infrastructures rejoint le consortium SPI.R0, avec les entreprises Jan De Nul et Willemen, qui sera responsable du réaménagement et de l’entretien de l’échangeur près de l’aéroport sur le Ring de Bruxelles. Ce projet, d’une valeur estimée à environ 250 millions d’euros, implique un partenariat public-privé d’une durée d’environ 33,5 ans. TINC s’est engagé à investir environ 15 millions d’euros dans ce projet pour une participation de 50% aux côtés des partenaires de la construction. Voilà, à vous de voir si cela est opportun mais n’oubliez pas que les conseillers ne sont pas les payeurs. Que dire de nos classiques ? Un graphique vous donnera la réponse à vos désirs.

Et bien, je vous souhaite bonne lecture et espérons que la semaine prochaine, ce sera plus reluisant en ce qui concerne nos vedettes. Bonne soirée et Bon dimanche.

Roger LECUT GRADUE EN SCIENCES BANCAIRES ET BOURSIERES.

Roger Lecut

By Roger Lecut

Je propose un cours en ligne sur la cyclologie boursière accessible gratuitement. Des analyses boursières régulières des actions et indices boursiers. Gazette de l'investisseur avisé : Chaque mois et ceci depuis l'année 2003, je vous propose une gazette boursière pour investir en bourse. Dans cette gazette je présente et commente des graphiques boursiers de valeurs françaises et internationales. J'analyse aussi les indices internationaux (Cac 40, Nasdaq, Dow Jones, ...) en me basant essentiellement sur les graphiques et les cycles économiques et boursiers. J'étudie aussi les fondamentaux des sociétés et je prends aussi en compte le contexte économique actuel (santé des différents secteurs d'activité, conflits militaires, devises, stocks des matières premières, économie globale, ...). Bonne lecture à tous. Roger LECUT Professeur de Cyclologie boursière Ancien Administrateur et ancien Vice-Président d'INVESTA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *