19 juin 2024 6h07

Le petit mot boursier de Roger Lecut (05 février 2023)

lecut petit mot 05-02-2023

Chers investisseurs,

L’espoir renaît. La venue en masse des chinois libérés des contraintes du Corona n’a pas déclenché de nouvelles vagues de restriction sanitaire. Nous en sommes quand même à 4.695.403 contaminations et hélas 33582 décès pour la Belgique. Mais un vent nouveau semble souffler favorablement sur la bourse et cela se voit nettement dans l’évolution des indices boursiers. Charles Dow, créateur de l’indice Dow Jones nous a enseigné la théorie de Dow. Ce qui était logique à cette époque l’est encore à l’heure actuelle, même avec des instruments plus modernes.

Les boursiers avaient pour principe de se dire que si l’indice phare américain : le Dow Jones évoluait à la hausse en même temps que l’indice des Transports, la bourse était ou allait entrer dans une phase haussière. C’est ce qui se passe actuellement. Non seulement, les deux indices dessinent un trend haussier, mais ils évoluent au-dessus de leurs moyennes mobiles. Mais maintenant, les sociétés ont évolués et comparaison n’est pas raison. Les valeurs du Dow Jones ne sont quasi plus les mêmes et celles du transport ne comprennent quasi plus de chemins de fer mais des valeurs aéronautiques ou maritimes. Les brokers se sont tournés aussi vers les valeurs technologiques et profitent ainsi des petites valeurs remplies d’espoir de conquête des marchés. Bref la théorie ne tient vraiment plus que si on compare plusieurs indices à la fois.

En regardant l’indice Dow Jones et celui des transports, c’est très voyant, la reprise est bien là et les cours évoluent dans un trend haussier.

Si je regarde des marches plus importants en nombre de valeurs comme l’indice du Nasdaq Composite et celui des petites capitalisations comme le RUSSEL 2000, force est de constater que nous avons quasi la même image.

Et pour ne pas décrier l’indice phare : le Dow Jones qui ne suit que 30 valeurs, les brokers emploient aussi le plus souvent, l’indice SP-500 qui est nettement plus représentatif de l’évolution de l’économie américaine.

Tous les indices ci-dessus suggèrent que les marchés évoluent bien dans une nouvelle phase haussière, alors que le S&P 500 et le Nasdaq atteignent de nouveaux sommets et que les moyennes mobiles tentent de se recouper en baiser plaisant.

Nous pourrions en conclure que si ces quatre indices atteignent de nouveaux sommets, c’est que le marché est devenu nettement plus solide. Il faudrait repercer le nouveau trend haussier à sa base pour se dire que le signal était faux. Le créateur de l’indice Charles Dow basait sa théorie sur l’importance de deux groupes. Il se disait que les industriels étaient des producteurs de biens et que les chemins de fer (le transport principal à son époque) étaient des distributeurs de biens. C’était son moyen d’évaluer la force de l’outil économique du pays.

Comme je le disais plus haut, le monde a bien changé et les brokers ont pris une palette nettement plus large de sociétés référenciées. Le Dow-30 valeurs industrielles a muté et est devenu un groupe de 30 valeurs plus diversifiées et plus prisées des investisseurs comme les entreprises de services au lieu d’entreprises de production de produits. Le Dow Transports comprend des actions liées aux vacanciers comme le secteur aéronautique. Les valeurs des distributeurs de marchandises sont moins nombreuses aussi. Ces indices devront à nouveau évoluer car les vedettes actuelles comme AMAZON ne figurent pas encore dans ces indices.

Alors, on cherche et on devient encore plus ouvert aux infos graphiques en comparant l’évolution du S&P 500 (les valeurs recommandées lors de ma jeunesse) et le Nasdaq Composite (valeurs recommandées au début de ce siècle). Le raisonnement est devenu le même, si les deux indices s’inscrivent dans un trend haussier, le marché est à considérer comme fort.

Nous sommes en février et les quatre indices ont atteint un nouveau sommet en dépassant même leurs sommets de décembre 2022. C’est probablement une confirmation haussière. L’un dans l’autre, la nouvelle et l’ancienne économie ou les bases de réflexion sont confirmées dans cette nouvelle tendance haussière.

Il nous restera à appliquer dorénavant, le jeu des sommets. Un top de plus en plus haut confirmera régulièrement le nouveau trend haussier pour les 4 indices de référence boursière.

Pour ceux qui craignent ou redoutent encore d’investir, ils peuvent attendre la percée à la hausse de l’indice SP-500 à son niveau antérieur de 4300, de l’indice RUSSEL à 2360, de l’indice NASDAQ à 13100 et de l’indice Dow Jones à 15190 points. Si cela ne se produit pas, alors la hausse se transformera en tendance latérale. Il faudra alors se résoudre à voir évoluer les indices dans ce carcan horizontal. Je deviens donc acheteur en ce moment.

Un petit coup d’œil à nos valeurs belges :

Et bien voilà, ce petit tour d’horizon. Le froid s’installe à nouveau mais probablement pas dans nos espoirs boursiers.

Roger LECUT Gradué en Sciences Bancaires et Boursières.

Roger Lecut

By Roger Lecut

Je propose un cours en ligne sur la cyclologie boursière accessible gratuitement. Des analyses boursières régulières des actions et indices boursiers. Gazette de l'investisseur avisé : Chaque mois et ceci depuis l'année 2003, je vous propose une gazette boursière pour investir en bourse. Dans cette gazette je présente et commente des graphiques boursiers de valeurs françaises et internationales. J'analyse aussi les indices internationaux (Cac 40, Nasdaq, Dow Jones, ...) en me basant essentiellement sur les graphiques et les cycles économiques et boursiers. J'étudie aussi les fondamentaux des sociétés et je prends aussi en compte le contexte économique actuel (santé des différents secteurs d'activité, conflits militaires, devises, stocks des matières premières, économie globale, ...). Bonne lecture à tous. Roger LECUT Professeur de Cyclologie boursière Ancien Administrateur et ancien Vice-Président d'INVESTA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *