19 juin 2024 5h08

Le petit mot boursier de Roger Lecut (10 juillet 2022)

Chers investisseurs,

Bien le bonjour,

Me voilà de retour ; cette fois, j’ai côtoyé la Covid. C’est un virus sournois. Nous en sommes à 4,294,880 personnes contaminées et hélas à 31,977 décès. Bref, c’est comme en bourse, nous sommes dans un marché baissier et c’est le même mal qui nous ronge. En effet, s’il y a une chose dont un marché baissier – séculaire ou cyclique – se nourrit, c’est la peur.

Plus la chute est importante, plus les hauts de l’indice de volatilité ($VIX) sont importants. Je vous en ai déjà parlé, cet indice est une mesure prospective. Toutefois, le VIX ne mesure PAS ce qui se passe maintenant ou ce qui vient de se passer les dernières semaines, il est réputé déterminer la volatilité attendue. Or, une forte volatilité est généralement associée à une chute des cours des actions et une faible volatilité accompagne généralement un redressement boursier.

Comme pour la Covid, à mesure que la peur se dissipe, la volatilité (les confinements) attendue diminue et la baisse des marchés (port du masque) prend fin. C’est écrit en majuscule dans la cyclologie boursière.

Nous avons connu cela, en effet, lors de la terrible crise de 2008. Le VIX a culminé en octobre 2008 et bien que le S&P 500 ait atteint deux niveaux de prix inférieurs (deux pics inversés), le marché baissier a manqué de vendeurs. La peur s’est effondrée à la fin de 2008 et dès le premier trimestre de 2009.

Voici le grand index américain depuis 1925.

Voici la volatilité actuelle

Et l’évolution de quelques indices boursiers :

Les dividendes sont sources de soutien boursier

En 2018 le marché baissier a été très court (moins de 3 mois). On a constaté la même réaction avec les ventes provoquées par la covid en mars 2020 (4 semaines). Nous observons une tendance similaire dans le marché baissier actuel de 2022.

Mais, il me semble qu’une bonne nouvelle apparaisse dans le graphique du VIX.

En effet, alors que l’indice américain subit une nouvelle baisse donc pression de vente, le VIX a terminé très près d’un plus bas de 3 semaines. C’est-à-dire que la volatilité a chuté en même temps ; c’est inhabituel car le VIX est un regard vers le futur et il démontre moins de volatilité à venir. Cela semble être une bonne nouvelle, car c’est cyclologiquement, le signal d’un rallye à venir. Lorsque le VIX tombe en puissance, cela signifie moins de volatilité et des prix des actions plus élevés.

A votre demande, j’ai mis la main sur ce tableau des marchés baissiers depuis 1927. Cela donne une bonne idée de la durée des corrections avant la reprise haussière habituelle. Comme vous le voyez, ce tableau mis à jour des marchés baissiers montre les 11 marchés baissiers précédents classés selon l’ampleur de leur baisse, du plus grand au plus petit. Le marché baissier actuel (current) montre que nous avons chuté de plus de 23,5 % jusqu’à présent au cours des 5,4 derniers mois soit depuis 164 jours. Pour rappel, le 3 janvier était le pic précédent du S&P500.

Jetons un coup d’œil à nos valeurs les plus citées en ce moment

Bonne lecture et courage. Tout est cyclique. Roger LECUT Gradué en Sciences Bancaires et Boursières.

Roger Lecut

By Roger Lecut

Je propose un cours en ligne sur la cyclologie boursière accessible gratuitement. Des analyses boursières régulières des actions et indices boursiers. Gazette de l'investisseur avisé : Chaque mois et ceci depuis l'année 2003, je vous propose une gazette boursière pour investir en bourse. Dans cette gazette je présente et commente des graphiques boursiers de valeurs françaises et internationales. J'analyse aussi les indices internationaux (Cac 40, Nasdaq, Dow Jones, ...) en me basant essentiellement sur les graphiques et les cycles économiques et boursiers. J'étudie aussi les fondamentaux des sociétés et je prends aussi en compte le contexte économique actuel (santé des différents secteurs d'activité, conflits militaires, devises, stocks des matières premières, économie globale, ...). Bonne lecture à tous. Roger LECUT Professeur de Cyclologie boursière Ancien Administrateur et ancien Vice-Président d'INVESTA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *