Le petit mot boursier de Roger Lecut (11 mars 2024)

Publié le
Modifié le
Roger Lecut
Ecrit par Roger Lecut

Article rédigé par un spécialiste de la bourse

Chers investisseurs, bien le bonjour,

La Bourse évolue sans cesse et ceux qui pensent être convaincus qu’une valeur est dépassée et n’a plus sa place dans un portefeuille doivent parfois se mordre les doigts de l’avoir vendue. Par contre, d’autres qui en sont tombés vraiment amoureux risquent de voir la bulle éclater et l’énorme bénéfice fondre comme neige au soleil. Il faut bien reconnaître que la presse fait tout pour créer un engouement et beaucoup de personnes tombent dans le panneau.

Prenons les cryptomonnaies, malgré les fraudes, les escroqueries, les fake news et j’en passe, il y a toujours une masse de soi-disants convaincus qui viennent relancer la ruée vers l’or électronique.

Je lisais dernièrement qu’un grand « spécialiste » en la matière prévoyait un cours de 100.000 euros et qu’il vendrait à ce moment là. Imaginez la pagaille lorsqu’il commencera à vendre. Certains me disent, que maintenant, il n’y a plus de danger puisque les amateurs peuvent investir par le biais d’un fonds.

La Bourse de Londres prévoit d’accepter les demandes d’ETN Bitcoin et Ethereum au deuxième trimestre Cela a probablement contribué à la hausse. Toutefois, le régulateur britannique a déclaré que ces produits ne seraient disponibles que pour les investisseurs professionnels tels que les sociétés d’investissement et les établissements de crédit autorisés à opérer sur les marchés financiers. Il sera tenu aux vendeurs de stipuler que les crypto-exchange traded notes (ETN) – des obligations émises par des institutions financières qui suivent la performance des actifs sous-jacents – nuisent aux investisseurs particuliers. D’autre part, les « mineurs » verront leur rémunération à nouveau réduite donc moins de nouvelles crypto sur le marché. Cela est mécanique, l’offre de Bitcoin, limitée à 21 millions de jetons, va se resserrer en avril, lorsque aura lieu ce que l’on appelle l’événement de réduction de moitié. Tous les quatre ans, le rythme auquel la nouvelle offre est mise en circulation, ainsi que la récompense pour les mineurs de crypto, est réduit de moitié, ce qui tend à soutenir le prix. Sur ce, le Bitcoin a atteint les 71695 dollars ce lundi poursuivant ainsi une progression programmée pour la crypto-monnaie.

La crypto monte, OK, pourtant, aucune nouvelle fondamentale n’est à l’origine des derniers gains, qui ont commencé vers la fin des échanges asiatiques et sont apparus avant la publication des données clés sur l’inflation américaine de demain mardi.

Les investisseurs dans le domaine de la cryptographie affirment donc que la hausse est alimentée par l’approbation par la Securities and Exchange Commission des fonds négociés en bourse basés sur le bitcoin au comptant, ainsi que par l’anticipation de ce que l’on appelle l’événement de réduction de moitié de la récompense pour l’extraction de Bitcoin par les mineurs.

Il faut savoir que les détenteurs de crypto ou de fonds basés sur la crypto ne reçoivent pas de revenus tout comme l’or. Mais le point important, c’est que l’or est une valeur sûre, qui grimpe en ce moment et qui se monnaye très bien en cas de conflits. C’est vrai que la crypto vient de regrimper fortement, de ce fait, elle réalise un gain de près de 250 % . Sur la même période, le bitcoin a même fait mieux que l’action NVIDIA qui a progressé de 281 % .

Mais ici aussi, la prise de bénéfices semble commencer. Et cela est cyclologiquement normal. Toutefois, il faudra surveiller la reprise en mai et avoir pris ses bénéfices avant le mois de septembre pour racheter à la mi-octobre.

Rappelez-vous le désarroi et la crise de l’immobilier avec les produits dérivés. On se ruait sur les certificats hypothécaires et finalement, plus personne ne savait qui était propriétaire de tel ou tel immeuble. Vous connaissez la suite et les graphiques sont clairement parlant.

La prudence reste de mise, c’est aussi clair que de l’eau de roche « non polluée ». L’or est plus sûr en ce moment et de plus, imaginez un peu le blocage d’Internet et toutes les positions disparaissent avec un ou plusieurs câbles arrachés par des sous-marins !! Nous sommes pratiquement en état de guerre froide. Et si vous vous rappelez le lancement du Kruggerand, la Genérale de Banque le vendait à 14.000 FB soit 347 euros et il en vaut 2185 actuellement. Franchement, pour la sécurité, il n’y a pas photo.

J’ai peu de temps en ce moment mais il y a de gros mouvements d’implantation ou de changement de comité dans beaucoup de sociétés. AGEAS veut faire une OPA sur une société d’assurance anglaise mais, elle est, elle-même sujet de convoitise de GENERALLI, l’assureur italien qui proposerait (selon les bruits) au moins 50 euros. La valeur est actuellement dépréciée avec la vente d’un gros actionnaire chinois mais elle vaut bien ce chiffre de 54 euros régulièrement cité.

VOILA, JE VOUS SOUHAITE UNE BONNE LECTURE.

En bourse, il faut s’informer, réflèchir et puis agir.

Roger LECUT GRADUE EN SCIENCES BANCAIRES ET BOURSIERES.

Loading

Laisser un commentaire