19 juin 2024 7h21

Le petit mot boursier de Roger Lecut (15 mai 2021)

Chers investisseurs,

Nous jouons tous avec le feu. Déjà 24.664 décès dus à ce fichu virus et l’envie de sortir est énorme. Nous sommes noyés d’informations contradictoires. C’est difficile de traiter ce flot continu qui apparait dans les médias, journaux, TV et smartphones. Chaque informateur y ajoute « je vous l’avais bien dit ». En fait, c’était difficile de se tromper. La Bourse était haussière et un effondrement me semblait bien utopique malgré les exposés d’analystes fondamentaux. Ils se sont bien trompés et dire que maintenant, ce sont des robots qui vont gérer les fortunes !!!

L’analyse technique et la cyclologie boursière reçoivent la palme du bien-faire. Bien entendu, il faut raisonner, réfléchir avant d’agir. Les pièges seraient nombreux ?? On n’achète pas un chat dans un sac. Alors pourquoi courir après une valeur dont on ne sait même pas ou la firme est située et ce qu’elle fabrique ?

Vous me direz : sur Internet, on en parle, elle a déjà grimpé de…. Qu’on arrête ce massacre. Ou bien, vous « jouez et spéculez » ; ou bien, vous « épargnez et placez vos économies ».

Il y a bien longtemps que j’ai fait mon choix. J’ai eu raison de dédaigner les obligations (ce n’est qu’un certificat qui représente la dette d’un tiers) et de préférer les actions. (c’est la quotepart d’une entreprise ; donc si inflation, le bien prend naturellement de la valeur).

Chaque semaine, je cite des valeurs ayant un potentiel de hausse qui se traduit par les pulsions acheteuses bien visibles dans les indicateurs. AGEAS était à acheter SOUS LES 40 EUROS, BPOST tant décriée EST REVENU DANS LES 10 EUROS, SOFINA S’EST GRANDEMENT REDRESSEE, RECTICEL va vers une OPA, SOLVAC galope vers le haut et FLUXYS a mis les gazs.

Le portefeuille Belgique n’a pas de honte à montrer ses performances. Suis-je un devin ; certainement pas. J’applique le raisonnement tout simple. La valeur choisie est-elle recherchée, si oui, quels sont les volumes, quelle est l’évolution, au dessus ou dessous les moyennes mobiles. L’accumulation/ distribution est-elle positive ou négative ?

J’aurais voulu vous montrer combien la bourse avait fait grimper les portefeuilles mais voilà, la mise à jour de Windows a éjecté le programme Vision Expert qui me donnait tous les éléments souhaités. Cela devient intenable, l’utilisateur est soumis à leur volonté. C’est comme l’obsolescence programmée des imprimantes. Franchement « dur à vivre » cette époque ; plus de réparateurs, on utilise, on jette. Que de métiers disparus à cause de cette domination.

Les cryptomonnaies sont un autre cas. Les Etats feront tout pour imposer la leur et les investisseurs actuels auront encore bien des sueurs froides avant d’être enfin sécurisés. Pour ce faire, il faudra créer une cryptomonnaie non polluante qui sera un instrument de payement évoluant dans des marges imposées. L’or reprend d’ailleurs des couleurs.

Voilà mon avis de la semaine. Profitez bien de la terrasse et continuez à vous protéger. Bien à vous Roger LECUT Professeur de Cyclologie Boursière. Gradué en Sciences Bancaires et Boursières.

Roger Lecut

By Roger Lecut

Je propose un cours en ligne sur la cyclologie boursière accessible gratuitement. Des analyses boursières régulières des actions et indices boursiers. Gazette de l'investisseur avisé : Chaque mois et ceci depuis l'année 2003, je vous propose une gazette boursière pour investir en bourse. Dans cette gazette je présente et commente des graphiques boursiers de valeurs françaises et internationales. J'analyse aussi les indices internationaux (Cac 40, Nasdaq, Dow Jones, ...) en me basant essentiellement sur les graphiques et les cycles économiques et boursiers. J'étudie aussi les fondamentaux des sociétés et je prends aussi en compte le contexte économique actuel (santé des différents secteurs d'activité, conflits militaires, devises, stocks des matières premières, économie globale, ...). Bonne lecture à tous. Roger LECUT Professeur de Cyclologie boursière Ancien Administrateur et ancien Vice-Président d'INVESTA

2 thoughts on “Le petit mot boursier de Roger Lecut (15 mai 2021)”
  1. Bonjour Roger,

    Merci pour les formations que tu nous a données et pour les bons conseils que tu continues à nous prodiguer.

    Tu faisais référence à un vieux briscard dans ton livre et bien nous sommes devenus les nouveaux briscards.

    Nous avons acquis de l’expérience et de la maturité ce qui manque cruellement à ces jeunes surfeurs qui suivent la vague et vont prendre le risque de se noyer.

    Je suis bien d’accord et souvent frustré avec le comportement des GAFAM et leur politique d’exclusivité mais je ne regrette surtout pas d’avoir investi dans ces sociétés.

    Bon week-end.

    Cordialement.

    Alex

  2. MERCI DE TE SOUVENIR DE MES COURS
    Il est vrai que maintenant, ce n’est plus la même chose. Des gourous, il y en a encore mais on ne se bouscule plus à leurs conférences. La grande histoire des clubs d’investissement a été stoppée par les banques qui n’en voyaient pas la nécessité ni la rentabilité (pour elles bien entendu).
    Bref, nous sommes comme tu le dis , devenus de vieux briscards mais nous avons tellement de choses à transmettre encore.
    Ce qui importe surtout, c’est d’essayer de percer le mécanisme des différentes économies du Monde.
    La Grande Europe semble l’avoir enfin compris. Investir extra-muros est bien un certain temps mais pas certainement tout le temps. Nous avons vendu notre savoir en sidérurgie, en verrerie et bien d’autres choses et maintenant que sommes-nous encore ?
    C’est dommage que cela ne s’enseigne pas dans les écoles du moins dégrossir les sciences de l’argent.
    Bien à toi
    Roger LECUT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *