19 juin 2024 5h24

Le petit mot boursier de Roger Lecut (15 octobre 2023)

Chers investisseurs,

Bien le bonjour. Le temps devient froid tout comme la bourse.

Pour se réconforter, il faut essayer de voir si le marché s’effondre vraiment ou si cela est passager. De nouveau, l’analyste technique a des moyens de le percevoir. Elle le fait en utilisant toute une gamme d’outils techniques. Ceux-ci aident à comprendre le sentiment général du marché en analysant les tendances des cours et aussi des volumes.

Les chartistes vous diront qu’il existe deux grandes catégories d’indicateurs techniques : les indicateurs avancés et les indicateurs retardés.

Les indicateurs avancés reposent sur un concept qui anticipe un changement de tendance tandis que les indicateurs retardés sont utilisés pour confirmer celle-ci et surtout, il apparaît souvent des divergences qui indiquent ce retournement de tendance; c’est-à-dire lorsqu’une tendance haussière ou baissière s’est réellement inversée.

Beaucoup d’entre-nous achètent des valeurs de croissance connues pour leur solidité. Nous espérons ainsi vivre avec l’essor continuel de la société et engranger de plus en plus de bénéfices tout en restant actionnaires bien des années. Mais il y a aussi ceux qui recherchent des titres selon leur valeur. Ces investisseurs ont tendance à choisir des sociétés qui se traitent à des cours plus ou moins bradés, du moins, inférieurs à leur valorisation calculée par les analystes de marché.

Les deux méthodes ont leurs points faibles, mais ce sont de bonnes idées pour investir dans les valeurs boursières.. Cela dépend du climat politique du moment. Il existe donc différentes périodes ou l’une des méthodes sera plus efficace que l’autre et vice-versa.

Les gens de métier utilisent bien souvent les deux indicateurs soit avancé, soit retardé; mais un indicateur très connu, le Relative Strength Index (RSI), combine à la fois des capacités avancées et retardées afin de vous aider à voir dans quelle tendance évolutive on se trouve et surtout à reconnaître les changements de tendance.

Les chartistes utilisent aussi en même temps, le MACD. Cette abréviation est simplement la différence entre deux Moyennes Mobiles Exponentielles de périodes différentes. On emploie couramment les périodes de 12 et 26 jours et beaucoup d’investisseurs regardent la différence entre la ligne MACD et la ligne de signal et l’histogramme qui représente cette différence. Lorsque la ligne MACD passe au-dessus de la ligne de signal, l’histogramme passe au dessus de zéro et c’est un bon signal d’achat..

Logiquement, à la fin d’un trend haussier, le cours continue à monter mais le RSI se tourne vers la baisse. Cela indique que le frein est en marche et que cette tendance haussière va s’arrêter et la tendance probablement s’inverser. Ce qui est important à retenir, c’est que le RSI (relative strength index) aide souvent à anticiper les points de retournement potentiels, car le signal se produit alors même que la tendance en cours continue comme si elle ignorait le retournement d’opinion des gros investisseurs.

Le graphique de CENERGY est très explicite à ce sujet. Divergence entre le cours haussier et les deux indicateurs dirigés à la baisse.

Celui de COLRUYT donne une info avancée sur le retournement de tendance

Celui de CIE du BOIS SAUVAGE également

Divergence de retournement aussi chez ELIA

Divergence à la baisse pour EVS

Tendance latérale confirmée pour EXMAR

Trend haussier confirmé pour Hyloris Pharmaceutic

Trend Baissier confirmé pour JANSENS GROUP

Trend haussier confirmé pour MOURY CONSTRUCT

A noter que les pros accordent aussi une importance à la durée du séjour d’une valeur dans la zone du RSI de 40 à 80. Cet indicateur s’utilise aussi comme indicateur retardé ou pour une confirmation de tendance. Sa construction mathématique est conçue pour confirmer un renversement potentiel du trend. Rester dans cette fourchette (40 à 80) est une classique. On pense qu’elle indique la prévision d’une tendance haussière bien plus qu’un pas vers une tendance baissière.

Regardez maintenant la valeur ONTEX. La fourchette du RSI se situe maintenant entre 20 et 60. Ce passage soudain à une fourchette plus baissière devrait inciter un investisseur à prendre une position plus défensive vis à vis de cette valeur. Les USA utilisent assez bien ces indicateurs. Prenons une valeur technologique assez bien recherchée.

Depuis l’été, elle glisse vers le bas. Que dire depuis le pic du deuxième semestre ? Je vous en ai parlé la semaine passée. Des hauts et des bas de plus en plus bas !! Le RSI a plongé dans la zone de survente mais s’est redressé depuis.

Vous voyez maintenant une divergence haussière. Cet indicateur avancé vous donne donc un pré-signal d’achat, disons l’annonce d’un retournement de tendance à la hausse. Mais, il faut aussi mettre l’évolution dans son contexte : hausse des taux, inflation et climat guerrier.

Cela fait que la valeur évolue dans un canal de tendance baissière bien marqué. Pour acheter, j’attendrais que le carcan baissier soit brisé à la hausse. Déjà le cours reteste les moyennes et si celles-ci sont enfoncées, le scénario haussier disparait. Pire encore, si on brise le niveau 170 et ensuite 168, bonjour les dégâts. Voilà, prévoir est difficile surtout quand il s’agit de l’avenir.

Roger LECUT Gradué en Sciences Bancaires et Boursières.

Roger Lecut

By Roger Lecut

Je propose un cours en ligne sur la cyclologie boursière accessible gratuitement. Des analyses boursières régulières des actions et indices boursiers. Gazette de l'investisseur avisé : Chaque mois et ceci depuis l'année 2003, je vous propose une gazette boursière pour investir en bourse. Dans cette gazette je présente et commente des graphiques boursiers de valeurs françaises et internationales. J'analyse aussi les indices internationaux (Cac 40, Nasdaq, Dow Jones, ...) en me basant essentiellement sur les graphiques et les cycles économiques et boursiers. J'étudie aussi les fondamentaux des sociétés et je prends aussi en compte le contexte économique actuel (santé des différents secteurs d'activité, conflits militaires, devises, stocks des matières premières, économie globale, ...). Bonne lecture à tous. Roger LECUT Professeur de Cyclologie boursière Ancien Administrateur et ancien Vice-Président d'INVESTA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *