19 juin 2024 6h16

Le petit mot boursier de Roger Lecut (18 septembre 2021)

CHERS INVESTISSEURS,

C’est toujours le même refrain avec le Coronavirus, nous sommes en Belgique à 1.219.814 contaminations ayant engendré 25.497 décès. En Bourse, nous sommes en plein mois de septembre reconnu cyclologiquement comme le plus mauvais mois de l’année.

Je pense que vous trouverez très instructif ce que racontent nos graphiques en ce moment. Le but est de se dire, notre valeur boursière véhicule dans un trend haussier ou un trend baissier ou dans une tendance latérale. Quelles sont les lignes de rebond, les résistances et surtout vais-je conserver ma valeur ou profiter de la correction actuelle pour moyenner mon achat précédent ? Notre journal l’Echo publiait dernièrement le potentiel des valeurs du Bel 20. Faisons de même en graphiques. Il faut toutefois faire bien attention aux recommandations.

Commençons par TELENET. Il y a quasi 85 % d’avis d’achat. Le potentiel à 12 mois serait un cours de 45 euros. Le trend est franchement baissier et nous évoluons sous les moyennes mobiles et nous ne parvenons pas à couper la ligne de résistance. Cet achat est donc purement spéculatif.

ABINBEV est encore plus mal loti malgré un potentiel de hausse important qui le conduirait à un cours de 66 euros, même 70 selon les graphiques. C’est vraiment de la spéculation, le Corona nous joue de ces tours !!

GALAPAGOS a connu bien des déboires et espère cependant grimper à 62 euros. Cette cible serait juste la moyenne mobile à 200 jours. Cela reste spéculatif.

UCB vise les 112 euros. Il semble réussir sa sortie de tendance latérale et doit encore percer deux moyennes mobiles qui déjà se redressent. La formation d’une deuxième épaule, plus haute que la première ne signifie nullement qu’une tête et épaules est en train de se former. Acheter est raisonnable, seule la crainte d’une taxation plus importante des bénéfices aux USA a diminué sa force relative.

AGEAS vise les 50 euros mais risque de chuter encore un peu avec les dégâts considérables des inondations de l’année. La décision wallonne de dédommagement des non-assurés n’est pas pour encourager à se protéger contre les intempéries puisque l’Etat Providence est né.

GBL VISE LES 113 EUROS ET RESTE DANS UN TREND HAUSSIER ; il peut descendre à 93 euros sans crainte de le voir piquer du nez.

APERAM vise les 58 euros, c’est le sommet de son carcan. Les moyennes sont à la hausse.

Si SOLVAY reteste la base de sa tendance latérale, il n’en vise pas moins les 126 euros. Un achat à 102 euros est conseillé.

ACKERMANS & VAN HAAEN EVOLUE DANS SON TREND HAUSSIER ET TENTE MEME DE LE PERCER ; IL VISE UN COURS DE 166 EUROS ET LES MOYENNES LE POUSSENT VERS CETTE PROBABILITE.

COFINIMMO vise un peu plus haut que son carcan haussier. Un cours de 145 euros est tout à fait faisable.

PROXIMUS voudrait réintégrer l’angle de 18 euros mais reste encore en zone spéculative.

ARGEN-X VISE LES 291 EUROS, c’est le sommet de son carcan haussier et il a l’habitude d’en faire des allers-retours.

AEDIFICA vise les 122 euros, soit une évolution au dessus de ses moyennes. Les nouvelles directives immobilières pourraient le faire glisser jusque 108 euros.

KBC GROEP tente de se dégager de son carcan haussier et vise plus rapidemment un cours de 74 euros.

COLRUYT évolue toujours dans un triangle rectangle descendant. Sa prétention est d’atteindre 49 euros sans plus.

WDP VIENT DE FORMER UN DOUBLE TOP ; il SERAIT à SON PRIX DE 38 EUROS. Le marché n’envisage pas plus.

UMICORE vient de corriger ; un léger rebond le ferait évoluer à 51 euros, son prix estimé par les brokers.

ELIA a réintégré SA TENDANCE latérale ET DEVRAIT s’y TENIR AVEC UN COURS DE 102 EUROS ;

SOFINA a été largement acheté puis vendu et certains brokers estiment que son cours est encore surestimé même après sa dernière correction. Il devrait évoluer vers les 334 euros mais l’attrait de la valeur reste fort ; ce déclin se fait maintenant sur de petits volumes. C’est la crainte chinoise qui crée ce malaise.

MELEXIS a été surestimé avec son expérience des puces pour le secteur automobile. Mais il y a pénurie de celles-ci sur le marché et les chaînes de construction automobile sont à l’arrêt partiel. La valeur pourrait se stabiliser vers les 93 euros, la base d’une tendance latérale

Voilà ce petit tour est terminé. J’espère qu’il vous permettra de mieux comprendre les mécanismes de réaction des brokers.

Roger LECUT Gradué en Sciences bancaires et boursières.

Roger Lecut

By Roger Lecut

Je propose un cours en ligne sur la cyclologie boursière accessible gratuitement. Des analyses boursières régulières des actions et indices boursiers. Gazette de l'investisseur avisé : Chaque mois et ceci depuis l'année 2003, je vous propose une gazette boursière pour investir en bourse. Dans cette gazette je présente et commente des graphiques boursiers de valeurs françaises et internationales. J'analyse aussi les indices internationaux (Cac 40, Nasdaq, Dow Jones, ...) en me basant essentiellement sur les graphiques et les cycles économiques et boursiers. J'étudie aussi les fondamentaux des sociétés et je prends aussi en compte le contexte économique actuel (santé des différents secteurs d'activité, conflits militaires, devises, stocks des matières premières, économie globale, ...). Bonne lecture à tous. Roger LECUT Professeur de Cyclologie boursière Ancien Administrateur et ancien Vice-Président d'INVESTA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *