19 juin 2024 7h10

Le petit mot boursier de Roger Lecut (21 juin 2021)

Chers investisseurs,

Le dicton de mai opère et les bourses sont maussades. Pour la première fois depuis TRÈS longtemps, le marché montré des signes baissiers.

Non seulement, il a vraiment chuté mais cela a duré toute la semaine. Le Dow vient de terminer en baisse de plus de 500 points, clôturant sa pire semaine depuis octobre! (ce mois redouté). Alors c’est la panique ? Il y a bien les 25125 décès du coronavirus ; cela continue à briser des familles alors que les médias nous disent que tout va bien.

Non, nous ne paniquons pas car si les investisseurs aiment la bourse quand elle est en hausse, un grand nombre l’aime tout autant quand elle est en baisse.

C’est logique : ces deux tendances donnent autant d’opportunités aux traders qui savent merveilleusement bien se débrouiller des les deux cas pour profiter des occasions qui se créent.

Les métaux indiquent aussi un sommet ; c’est le signe que les espoirs de hausse des marchés sont arrivés à leur plafond et que les traders vont dégager une partie de leurs bénéfices.

Le Bitcoin continue a former la figure Tête et épaules. Cela n’est guère encourageant pour les spéculateurs.

En bref, puisque le ciel est maussade, quelles sont les valeurs conseillées par les professionnels ? J’ai jeté un coup d’œil et cyclologiquement, il y a des valeurs intéressantes et d’autres qui attendent vos achats pour délivrer le tradeur de ses positions un trop hasardeuses. Voici quelques valeurs retardataires qui pourraient amener de la plus value à votre portefeuille.

UCB PROGRESSE AVEC SON PIPELINE DE NOUVEAUX PRODUITS ; mais UCB se négocie avec une décote de 40% par rapport à ses semblables sur le sol européen et une correction à la hausse est attendue, surtout si des nouveaux produits sont acceptés et que les marges bénéficiaires se remettent à la hausse. Graphiquement, il est toujours en zone spéculative mais les moyennes se redressent.

D’IETEREN évolue bien et est supporté par sa participation en BELRON (Carglass) qui représente d’ailleurs 80 % de la valeur du Holding. Mais la fin de la pandémie ouvrira de nouvelles perspectives bénéficiaires.

C’est un AB INBEV est devenue la moins chère de son secteur alimentaire alors qu’elle était écartée il y a peu pour son degré de cherté.

GBL A UNE décote DE QUASI 34 % PAR RAPPORT à LA VALEUR DE SES PARTICIPATIONS ; logiquement, une holding se négocie avec une décote de 20 à 25 %. Il y a donc un rattrapage à faire.

AHOLD DELHAIZE DONNE DE BEAUX DIVIDENDES ET COTE MOINS CHER QUE SES CONCURRENTS ;

AEDIFICA est une valeur sûre dans son secteur voué particulièrement à l’immobilier de soins

Le temps est à l’orage, je vous laisse profiter pleinement de la journée avant la « drache ».

Bien à vous.

Roger LECUT Gradué en Sciences Bancaires et Boursières Professeur de Cyclologie Boursière Tribune à la Salle Boursière de Charleroi.

Roger Lecut

By Roger Lecut

Je propose un cours en ligne sur la cyclologie boursière accessible gratuitement. Des analyses boursières régulières des actions et indices boursiers. Gazette de l'investisseur avisé : Chaque mois et ceci depuis l'année 2003, je vous propose une gazette boursière pour investir en bourse. Dans cette gazette je présente et commente des graphiques boursiers de valeurs françaises et internationales. J'analyse aussi les indices internationaux (Cac 40, Nasdaq, Dow Jones, ...) en me basant essentiellement sur les graphiques et les cycles économiques et boursiers. J'étudie aussi les fondamentaux des sociétés et je prends aussi en compte le contexte économique actuel (santé des différents secteurs d'activité, conflits militaires, devises, stocks des matières premières, économie globale, ...). Bonne lecture à tous. Roger LECUT Professeur de Cyclologie boursière Ancien Administrateur et ancien Vice-Président d'INVESTA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *