Le petit mot boursier de Roger Lecut (21 janvier 2023)

Roger Lecut
Ecrit par Roger Lecut

Article rédigé par un spécialiste de la bourse

Chers investisseurs,

C’est triste à dire mais la liste des décès continue à s’allonger : 33.525 décès du Corona et 4.688.927 contaminations. Bref, cela ne semble plus incommoder les décisions boursières ; seuls les événements géopolitiques et le spectre de la récession jouent encore comme balancier pour les shorteurs et spéculateurs. Les autres restent dans l’attente d’une délivrance de ce poids qui empêche les saines décisions. Nous avons 53 % de personnes plutôt bullish et 51,5 % de valeurs qui évoluent au-dessus de leur moyenne à 200 jours.

La bourse américaine a terminé la semaine en hausse. Les actions ont été stimulées par de solides bénéfices d’entreprises. Certains investisseurs font fi des inquiétudes concernant le ralentissement de l’économie.

Le SP-500 a augmenté de 73,76 points ; c’est près de 2 % et c’est surtout son premier jour de hausse après trois jours de baisse. Le Nasdaq a gagné 288,17 points, et cela grâce à la reprise haussière des actions de Netflix et Alphabet. Le Dow Jones grimpe de 330,93 points en affichant une belle bougie à 33375,49.

Bref, un petit coup d’œil sur le climat des investisseurs nous averti que la confiance est revenue.

Il faut toujours examiner en cas de reprise si le SP-500 évolue bien au-dessus de sa moyenne mobile de 125 jours. Si oui, comme aujourd’hui, cela signifie qu’une dynamique bullish s’installe. Au cas, où l’indice reviendrait sous cette moyenne, cela indiquerait une nouvelle nervosité du marché et que la peur surpasserait la cupidité.

Il faut aussi regarder comment se comportent les industrielles. Voici PROSUS-logiciels et services informatiques devenue positive à Amsterdam.

Voici GENERAL ELECTRIC – le vague à l’âme des anciennes ACEC. Elle tente de sortir de son carcan. Tout n’est pas encore gagné.

ALPHABET n’a pas encore repercé sa moyenne à 125 jours : ne pas s’emballer.

NETFLIX est en meilleure position

Ce redressement a apporté un boni à nos actions belges ; voici quelques performances heureuses. ACKERMANS EST UN BON GROUPE D4INVESTISSEMENTS qui est actionnaire notamment de DEME

AGEAS subit l’inflation et le malaise chinois en ce moment mais les perspectives restent bonnes à moyen terme

ATENOR devrait rétablir son endettement. La confiance revient.

BEKAERT se diversifie et se transforme littéralement et se dirige vers le renouvelable.

GBL rachète toujours ses actions ; le cours reste soutenu.

KBC aux excellents fonds propres est de nouveau à l’aise et le HOLDING EN PROFITE

ONTEX EST FORT ENDETTEE- va essayer de se remettre à niveau avec l’aide d’un nouveau CEO

RECTICEL SUJETTE AU RALENTISSEMENT DE LA CONSTRUCTION MAIS DES GAINS AVEC L’ISOLATION

La SOLVAY va se diviser ; des investisseurs espèrent une plus-value de ce leader mondial dans bien des branches comme les applications de pureté de l’eau et de l’air.

UCB EST COMME sœur Anne. ELLE ATTEND l’approbation de la FED POUR UN Médicament pouvant guérir le psoriasis

Voilà, bonne lecture et bonne journée.
Roger LECUT
Gradué en Sciences Bancaires et Boursières

1 réflexion au sujet de « Le petit mot boursier de Roger Lecut (21 janvier 2023) »

Laisser un commentaire