19 juin 2024 6h16

Le petit mot boursier de Roger Lecut (23 avril 2024)

Chers investisseurs,

Bien le bonjour,

Pas de journal !! Qu’importe, la Bourse anticipe et devance l’économie d’au moins 6 mois. Prenons des exemples qui nous interpellent quasi chaque jour. Les syndicats font grève pour l’affaire BPOST qui n’a pas envie de ressasser les erreurs du passé. Au lieu de se lamenter avec la distribution de journaux, le CEO veut tourner la page et prendre un tournant que l’on espère positif pour l’entreprise. Toutefois, l’idée de mobiliser plus d’1,3 milliard d’euros, soit le triple de sa capitalisation boursière actuelle, n’est pas du goût du personnel, d’autant plus que la distribution des journaux pourrait passer dans une filiale annexe bien connue sous le nom d’AMP. C’est une bonne idée de BPOST car les salaires sont moins élevés dans cette dernière. C’est devenu !! la poste d’un monde qui change. Une formule à la mode !! Aux dernières nouvelles, on se dirige vers une solution et déjà la Bourse réagit.

Prenons la valeur SOFINA ; elle pensait faire une bonne affaire avec la livraison de courses à domicile. Cela a connu un immense succès et la bulle s’est dégonflée après la COVID ; SOFINA a la course d’une bonne affaire avait investit pour plus d’un milliard de dollar dans GETIR qui a repris CORILLAS. Mais manque de chance, le marché s’est retourné et la capitalisation des sociétés d’épicerie en ligne a fondu. SOFINA n’en parle déjà plus dans son rapport annuel qui ne parle quasi jamais des petites participations devenues non stratégiques. A gouverne, les épiciers en ligne n’ont vraiment plus la cote sauf aux USA. L’italien EVERLI a été cédé pour 1 euro symbolique. Fallait-il vendre SOFINA ? Probablement lorsqu’il est monté au Zénith mais c’est une valeur de famille et déjà le ciel s’éclaircit.100 % des analystes voient le cours se redresser et le potentiel de hausse est de près de 50 % pour atteindre la cible de 323 euros. A gouverne, SOFINA est actionnaire de DRYLOCK, un fabricant de couches pour bébés, incontinence et serviettes hygiéniques. Ce secteur a la vent en poupe aux USA. La Bourse anticipe et le cours se réveille.

Je vous avais parlé il y a quelque temps que la banque BNP PARIBAS lorgnait le groupe AGEAS. Puis, cette dernière a vu son principal actionnaire chinois FOSUN contraint de vendre sa participation pour se recentrer sur ses principales activités et réduire sa dette. BNP PARIBAS FORTIS n’a pas raté l’occasion et a racheté la participation de FOSUN. BNP-PARIBAS, la banque française détient donc 10 % dans AGEAS et 25 % dans AG INSURANCE. L’acquisition par le géant italien GENERALI semble écartée de par la complexité nouvelle de l’actionnariat. De plus, l’Etat avec son groupe financier demande un administrateur chez AGEAS pour conserver ce beau fleuron en Belgique. La société AGEAS devient donc une société stable dans son actionnariat et sa stratégie. La Bourse anticipe et voilà la nouvelle évolution du cours de bourse et le cours cible est de 46,60 pour l’instant.

Je reprendrai cette réflexion sans tarder mais j’ai beaucoup de boulot en ce moment. Je vous parlerai d’AUTRES VALEURS qui nous tiennent à cœur.

Voilà, je vous souhaite un beau WE pas trop froid mais surtout bien ensolaillé.

Roger LECUT Gradué en Sciences Bancaires et Boursières

Roger Lecut

By Roger Lecut

Je propose un cours en ligne sur la cyclologie boursière accessible gratuitement. Des analyses boursières régulières des actions et indices boursiers. Gazette de l'investisseur avisé : Chaque mois et ceci depuis l'année 2003, je vous propose une gazette boursière pour investir en bourse. Dans cette gazette je présente et commente des graphiques boursiers de valeurs françaises et internationales. J'analyse aussi les indices internationaux (Cac 40, Nasdaq, Dow Jones, ...) en me basant essentiellement sur les graphiques et les cycles économiques et boursiers. J'étudie aussi les fondamentaux des sociétés et je prends aussi en compte le contexte économique actuel (santé des différents secteurs d'activité, conflits militaires, devises, stocks des matières premières, économie globale, ...). Bonne lecture à tous. Roger LECUT Professeur de Cyclologie boursière Ancien Administrateur et ancien Vice-Président d'INVESTA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *