19 juin 2024 7h24

Le petit mot boursier de Roger Lecut (24 juillet 2021)

Chers investisseurs,

Les chiffres haussiers se bousculent à nouveau dans ma pauvre tête. 25.220 décès et 1.113.465 cas de coronavirus en Belgique. Et cela n’est pas fini, de plus en plus d’investisseurs commencent à anticiper une nouvelle recrudescence de la pandémie surtout chez les non-vaccinés. C’est grand dommage car cela aurait un impact direct sur l’ensemble de l’économie et comme, nous venons de le voir en France, d’autres gouvernements se tourneront vers des mesures à nouveau plus restrictives dans les secteurs-clé comme l’hôtellerie, le tourisme et le divertissement.

De plus, des scientifiques ont découvert que d’anciens virus ont survécu pendant près de 15.000 ans dans la glace du plateau tibétain, en Chine. En analysant cette glace, les chercheurs ont trouvé pas moins de 33 virus, dont quatre avaient déjà été identifiés.

Au moins 28 des virus découverts sont par contre totalement inconnus. Ces scientifiques suggèrent qu’ils ont survécu grâce à la glace. Les résultats de leurs études ont montré que ces virus provenaient probablement du sol ou des plantes, et non des animaux ou des humains. Cela devrait mettre un terme à la théorie du complot mais les ragots ont encore longue vie. Retenons toutefois que la crainte du vaccin pour tous fera que nous ne sortirons de cette pandémie qu’au plus tôt en 2022 ou même 2023.

Malgré cette atmosphère pesante, la Bourse tient bon. Les cours boursiers des compagnies aériennes et des entreprises touristiques ont toutefois été assez ébranlés. Les banques dont les bénéfices dépendent de la conjoncture économique ont de nouveau été sous pression. C’est logique puisque, plus l’économie est mauvaise, plus le risque de défaut est grand.

Nous pensions la semaine dernière que la glissade avait bien commencé mais les indices S&P 500 et Nasdaq 100 ont encore atteint de nouveaux sommets historiques. Cela dure depuis 2021 et nous continuons à nous demander quand cette correction pourrait réellement arriver.

Tandis que le Dow Jones islamique touche le ciel, le secteur pétrolier retrouve une nouvelle faiblesse.

La cyclologie nous apprend que les marchés ne montent pas tout droit. Leur parcours, c’est une série de mouvements impulsifs et de réactions correctives qui forme la poursuite d’une tendance. Mais 2021 n’a pas connu réellement de tendance négative et fait exception à cette règle des tendances du marché.

Toutefois, l’impression première de celui-ci a bel et bien évolué. Si le S&P a atteint de nouveaux sommets à la fin de juin et en juillet, il est à remarquer que la tendance du NYSE, ainsi que l’indice des petites capitalisations, n’ont pas confirmé ces nouveaux sommets.

Le SPDR énergie (XLE) pourrait bientôt mettre fin à sa correction et reprendre sa plus grande tendance haussière. Le secteur des voyages et loisirs semble profiter du relâchement décrété par les autorités jusque septembre ???

Voilà, reste à voir les valeurs belges qui s’accrochent, à savoir :

Voilà mon petit tour d’horizon. Profitons du soleil avant la pluie. Bon week-end !

Roger LECUT GRADUE EN SCIENCES BANCAIRES ET BOURSIERES

Roger Lecut

By Roger Lecut

Je propose un cours en ligne sur la cyclologie boursière accessible gratuitement. Des analyses boursières régulières des actions et indices boursiers. Gazette de l'investisseur avisé : Chaque mois et ceci depuis l'année 2003, je vous propose une gazette boursière pour investir en bourse. Dans cette gazette je présente et commente des graphiques boursiers de valeurs françaises et internationales. J'analyse aussi les indices internationaux (Cac 40, Nasdaq, Dow Jones, ...) en me basant essentiellement sur les graphiques et les cycles économiques et boursiers. J'étudie aussi les fondamentaux des sociétés et je prends aussi en compte le contexte économique actuel (santé des différents secteurs d'activité, conflits militaires, devises, stocks des matières premières, économie globale, ...). Bonne lecture à tous. Roger LECUT Professeur de Cyclologie boursière Ancien Administrateur et ancien Vice-Président d'INVESTA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *