19 juin 2024 5h25

Le petit mot boursier de Roger Lecut (28 mai 2022)

Chers Investisseurs,

Voici mon dernier mot de mai. En mai, délaisse la bourse et prend du bon temps. C’est le dicton que j’appliquerai en juin ; question de recharger les batteries. Il est vrai qu’avec les évènements, il y a parfois lieu de prendre des distances. A partir du 7 juillet, la bourse sera plus vigoureuse ; c’est aussi la tradition. En attendant, des personnes souffrent et des capitaux s’envolent. Le Corona continue sa sape avec 31.727 décès sur 4.147.568 contaminations. Mais bas les masques. Comme en bourse, je reste prudent. Je ne possède toujours pas de bitcoins et j’en suis heureux.

Ma réflexion sur le fondamental a intrigué quelques personnes. Mais prenons par exemple quelques holdings qui essaient de sortir la tête des vagues monstrueuses qui déferlent en ce moment. Tout est bon pour faire couler nos fleurons et pourtant, les pronostics de ces firmes d’analystes (BROKERS) semblent se baser sur l’analyse technique plutôt que sur des bases fondamentales réelles. SOFINA s’est effondrée de près de 50 % depuis le nouvel-an. La société a vu sa capitalisation boursière diminuer de près de 8 milliards d’euros. Fondamentalement, la chute est due à la valorisation surfaite de son investissement en Inde dans la firme Byju’s. Alors, par prudence, le broker attribue, non plus, une prime sur la valorisation mais la bonne décote de 20 % que les holdings trainaient dans le passé comme un boulet qui les écartait de l’attrait boursier. On préférait acheter UCB au lieu de FINANCIERE DE TUBIZE, par exemple. Ce broker voit SOFINA descendre à 210 euros. Pourquoi ce chiffre. Regardez le graphique, vous comprendrez de suite que cela n’a plus rien de fondamental.

Mais, est-ce réellement un drame ? La valeur s’était vraiment envolée portée par des achats massifs. Ceux-ci étaient basés sur des chiffres de rentrées hypothétiques, pas sur des espérances de gains immédiats et continus. Simplement une actualisation des bénéfices futurs imaginés par les brokers. C’est comme pour les cryptomonnaies, la réalité reprend forme petit à petit. Vous serez certainement surpris de voir qu’à ce cours, les « jeunes » investisseurs ne se rueront certainement plus sur la valeur SOFINA. C’est pourtant le meilleur moment pour investir. Acheter au son du canon et vendre au son des violons. La firme indienne n’est pas en faillite que je sache !! Pourtant, le broker est vendeur. Que de frais pour une « surcote » de 10 euros !!

Prenons la firme ACKERMANS& VAN HAAREN , En cas de chute (elle a perdu 5 % depuis le nouvel-an) elle pourrait redescendre à 154 euros et même 145 euros. Comme les nouvelles sont bonnes avec la prévision de résultats considérables, le broker pense atteindre les 175 euros. Pourquoi si peu. Nous sommes proches d’un double top qui amènerait une correction sensible et comme les bénéfices récurrents sont sujets à l’impact de la conjoncture actuelle qui chancelle, le broker est prudent et sa prévision ne dépasse que de peu, le carcan actuel de l’évolution de la valeur. Il conserve la valeur sans plus.

Prenons la carolo GBL. Elle aussi, a perdu 13 % depuis le nouvel an. C’est, comme on dit chez nous, une holding. Cette forme de société évolue historiquement sous la valeur boursière cumulée des actions qu’elle a dans son portefeuille. Pour GBL, c’est une décote de 30 % au lieu des 25 % traditionnels. Pour maintenir son cours, la société procède régulièrement à des rachat de ses propres actions. Le fondamental cite une valeur réelle de 139 euros par action et applique la décote de 25 % pour estimer la valeur à 104 euros (le haut du graphique). Cela pourrait former un double top (figure de retournement de tendance) et baisser à nouveau. Le broker recommande malgré tout d’acheter la valeur qui essaie de repercer à la hausse les moyennes mobiles. Cela reste donc un achat spéculatif.

Mon conseil est de prendre du bon temps. Le soleil reviendra, le sourire aussi. Voyons quelques valeurs qui ont marqué les médias cette semaine.

Voilà, je vous souhaite un bon repos, du soleil plein les yeux et un portefeuille qui travaille pour vous bien terré dans un tiroir.

Profitez bien de la vie.

Roger LECUT Gradué en Sciences Bancaires et Boursières

Roger Lecut

By Roger Lecut

Je propose un cours en ligne sur la cyclologie boursière accessible gratuitement. Des analyses boursières régulières des actions et indices boursiers. Gazette de l'investisseur avisé : Chaque mois et ceci depuis l'année 2003, je vous propose une gazette boursière pour investir en bourse. Dans cette gazette je présente et commente des graphiques boursiers de valeurs françaises et internationales. J'analyse aussi les indices internationaux (Cac 40, Nasdaq, Dow Jones, ...) en me basant essentiellement sur les graphiques et les cycles économiques et boursiers. J'étudie aussi les fondamentaux des sociétés et je prends aussi en compte le contexte économique actuel (santé des différents secteurs d'activité, conflits militaires, devises, stocks des matières premières, économie globale, ...). Bonne lecture à tous. Roger LECUT Professeur de Cyclologie boursière Ancien Administrateur et ancien Vice-Président d'INVESTA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *