19 juin 2024 5h44

Le petit mot boursier de Roger Lecut (29 mai 2021)

Chers investisseurs,

Le beau temps nous redonne des couleurs et de la vivacité. Les mauvaises nouvelles semblent s’estomper et la bulle des décès commence à s’aplanir avec un total de 24,910 victimes ce matin. En Bourse, la folie des achats est toujours bien présente. Des indices au plus haut.

Force est de constater que les cryptomonnaies encaissent durement les craintes fondées qui font les discussions profondes dans la presse boursière. Par contre, l’or reprend de belles couleurs.

Je viens de consulter un tableau des rendements annualisés des valeurs du SP-500 depuis 1950 et les périodes choisies et recommandées lors de mon petit mot boursier de la semaine passée sont assez bien mises en exergue.

Et oui, déjà 71 ans de données quotidiennes, ce qui rend la statistique assez pertinente. Les saisons motivent le marché, c’est cyclologique ; mais la saison des résultats est encore plus pertinente ; je vous le rappelle encore, le cours de bourse représente l’actualisation des bénéfices futurs. Ces saisons marquantes débutent avec les prévisions bénéficiaires annoncées fin décembre, début avril, fin juin et début octobre.

Ce tableau nous indique que les valeurs de l’indice américain réagissent positivement pendant ces périodes de pré-bénéfices avec un rendement annualisé de 24,54 %. Ce rendement annualisé tombe à 4,16 % pendant les autres périodes de l’année.

La moyenne de rendement au final est tout de même de 9,05 % ; c’est quand même nettement mieux que tout autre placement avec nettement moins de risque que les valeurs « à la mode ».

Ceux qui veulent faire des allers-retours me diront que toutes les entreprises ne déclarent pas leurs bénéfices au début de la saison des résultats et que d’autres sociétés pourraient très probablement voir leurs bénéfices augmenter plus tard au cours du trimestre, à la suite de modifications dans les rapports mondiaux du commerce.

Bien entendu, ce ne sont que des chiffres mais c’est la base du marché boursier et il faut en tenir compte et ne pas acheter n’importe quoi en se disant que si on en parle dans les réseaux sociaux ou dans la presse bancaire et la presse spécialisée, c’est que c’est bon et conseillé et que cela va rapporter gros.

Voici les valeurs belges qui sortent la tête du lot en ce moment :

Je prends le risque de vous donner trois valeurs plus spéculatives qui montrent des achats importants de la part de personnes escomptant une hausse prochaine suite à croisement des moyennes, percement de celles-ci vers le haut ou de probabilités de surenchère en cas d’OPA.

Voilà, je vous souhaite un superbe WE et surtout n’oubliez pas de vous protéger.

Roger LECUT Gradué en Sciences Bancaires et Boursières Professeur de Cyclologie Boursière Tribune à la Salle Boursière de Charleroi.

Roger Lecut

By Roger Lecut

Je propose un cours en ligne sur la cyclologie boursière accessible gratuitement. Des analyses boursières régulières des actions et indices boursiers. Gazette de l'investisseur avisé : Chaque mois et ceci depuis l'année 2003, je vous propose une gazette boursière pour investir en bourse. Dans cette gazette je présente et commente des graphiques boursiers de valeurs françaises et internationales. J'analyse aussi les indices internationaux (Cac 40, Nasdaq, Dow Jones, ...) en me basant essentiellement sur les graphiques et les cycles économiques et boursiers. J'étudie aussi les fondamentaux des sociétés et je prends aussi en compte le contexte économique actuel (santé des différents secteurs d'activité, conflits militaires, devises, stocks des matières premières, économie globale, ...). Bonne lecture à tous. Roger LECUT Professeur de Cyclologie boursière Ancien Administrateur et ancien Vice-Président d'INVESTA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *