La vente à découvert (vad) : ce qu’il faut savoir

Photo of author
Ecrit par Nicolas

Article rédigé par un spécialiste de la bourse

Définition

Abréviation : VAD. Terme anglophone : Short.

La VAD consiste à vendre des actions avant de les acheter afin de faire une plus value sur la baisse du titre.

Les titres vous seront alors prêtés afin de pouvoir les vendre.

Faire une VAD

Prérequis

Afin de pouvoir faire une VAD, il faut :

  • que le titre soit éligible au SRD.
  • absolument un compte titre (CTO) avec la possibilité de faire du SRD. Vous ne pouvez pas faire une vente à découvert sur un PEA.
  • que votre potentiel RD soit suffisant pour faire votre vente à découvert.

Passer un ordre de VAD

Pour faire une VAD vous devez passer un ordre de vente au SRD sur une action que vous ne possédez pas.

Une fois l’ordre exécuté vous posséderez alors un nombre négatif de titres dans votre portefeuille au réglemente différé. Vous devrez racheter les titres avant la fin du mois boursier ou faire une prorogation.

Levier

Vous pouvez aussi utiliser le levier si votre broker vous le permet. Mais faites bien attention aux risques liés à l’effet de levier surtout sur la VAD.

Un exemple d’utilisation

Par exemple le titre Alstom atteint les 43.50€ en séance à 10H15 et vous avez au préalable fait une analyse technique indiquant une forte résistante à ce niveau (plusieurs échecs ont déjà eu lieu à ce niveau). Le prochain support est à 41.50€ d’après votre analyse. Ce qui constitue un gain potentiel de 2€ / action.

Le titre baisse légèrement sous se niveau puis se stabilise entre 43.45 et 43.20€. A 12H25 il cote 43.42€. Vous décidez alors de rentrer en VAD sur le titre en passant un ordre. Comme le titre a du volume d’échange vous passez un ordre au marché (OAM) à 12H27 afin d’avoir une exécution assurée. Il est exécuté à 43.40€ immédiatement après votre passage d’ordre.

Dans la foulée vous passez un ordre à seuil de déclenchement (ordre stop) afin de vous protéger. Cet ordre est un ordre d’achat à 43.70€ au cas ou le titre passerait sa résistance à 43.50€. Vous vérifiez la date de validité de l’ordre afin d’être protéger au moins jusqu’au lendemain inclus. Les ordres de protections sont indispensables lorsque vous faites du trading.

Pendant la séance le titre baisse lentement. Vous laissez le titre se diriger vers le support à 41.50€.

En fin de séance le titre clôture à 42.15€. Pour l’instant tout va bien.

Le lendemain le titre ouvre en baisse à l’ouverture (9H00) : 41.60€. Tout se passe comme prévu car sur votre analyse technique vous avez vu qu’il y a un gros support à 41.50€. Vous vous tenez près à racheter votre position.

Vous attendez tout de même un peu au cas ou le support casserait mais le titre remonte légèrement en début de séance à 41.75€ à 9H15. Le support semble faire effet. Vous passer un ordre d’achat au marché (OAM) à 9H17. Le titre est racheté immédiatement à 41.82€.

Vous n’oubliez pas d’annuler votre ordre de protection (très important !!!).

Vous avez fait 43.40€ – 41.82€ = 1.58€ de plus values / action.

Si vous avez passé une VAD de 200 actions cela vous fait 316€ de plus values réalisées. Il faut enlever à cela les frais de courtage.

Les risques de la VAD

J’ai pris un exemple de scénario qui se termine vraiment bien. Ce n’est pas toujours comme cela.

Imaginez que pendant la nuit il y a eu une bonne news sur le titre Alstom et que celui-ci ouvre à 45€. L’ordre de protection aurait été déclenché (car 43.70€ touchés ou dépassés). Cet ordre aurait tenu son rôle à savoir fermer une position perdante qui ne se dirige pas dans le bon sens sans que vous ayez besoin d’être devant votre ordinateur.

Par contre vu qu’il y a un gap énorme (clôture à 42.15€ et ouverture à 45€) vous devez encaisser des pertes (45€ – 43.40€ / action) assez importantes.

De plus si vous utilisez l’effet de levier, le potentiel de perte est multiplié par le niveau de levier que vous avez utilisé.

Il faut être conscient de ce genre de risque. Les gaps entre une clôture d’une séance et l’ouverture le lendemain peuvent être importants. Le risque est moins présent sur des titres liquides comme Alstom ou sur les valeurs du CAC40 mais il existe quand même.

Pour limiter fortement cela vous pouvez faire de l’intraday mais cela demande d’autres compétences que le swing trading.


Questions Réponses (FAQ)

Que veut dire VAD en bourse ?

VAD, c’est l’abréviation de vente à découvert. Cela correspond aussi au terme « Short » souvent employé sur les forums et réseaux sociaux.

Est-ce que la VAD est risquée ?

Oui, potentielle la perte est infinie à savoir que vous pouvez perdre bien plus que l’engagement initial même sans utilisation du levier. Faites vraiment attention avec les positions en vente à découvert surtout si vous utilisez un levier.

Comment puis-je limiter le risque en jouant la baisse ?

Les Turbos Put permettent de jouer la baisse d’un actif (une action par exemple) sans avoir un risque infini de perte. Mais attention car les turbos présentent un risque rapide de moins values (vous pouvez potentiellement tout perdre).

Puis-je faire de la VAD sur mon PEA ?

Non le PEA ne permet pas de faire de la VAD, il vous faut un compte titre ordinaire pour faire de la vente à découvert.

Pourquoi mon broker me demande des liquidités pour faire une VAD ?

Chez un Broker, il suffit d’avoir assez de liquidités chez lui pour faire une VAD. En effet le broker a besoin de liquidité pour se faire prêter les titres que vous allez vendre.

A savoir : Vendre à découvert implique pour le broker des frais car il n’a pas les titres que vous voulez vendre à découvert. Donc il peut vous prendre des frais supplémentaires pour prêter ces titres (voir sa grille tarifaire).