La vente d'actions

  • Posté le 22/10/2008 à 02:58
  • Auteur : A. Gagne
  • 4 réponses

Bonjour,

Plusieurs élèves m'ont demandé ceci:

Quand un individu décide de vendre ses actions (disons 200 actions de Microsoft) qui achète ces actions ? Sont-elles immédiatement achetées par un client ? Reprises par la compagnie ou un trader ?

Autrement dit, y'a-t-il automatiquement quelqu'un pour reprendre les actions et payer leur valeur au vendeur ?

Merci de m'aider à saisir ce détail. Aucun site ne m'a fourni d'informations précises à ce sujet.

A. Gagné

Montréal, Canada


Réponses

Le 22/10/2008 à 10:58 FAUCHE

Bonjour Gagne,

La bienvenue sur ce forum,

C'est effectivement une excellente question

Quand quelqu'un vend ou achète une action, il n'appauvris, ni n'enrichit la société de référence du titre négocié sur le marché.

Les actions sont détenues par des tiers, qui peuvent en effet être en partie les propriétaire de la société, mais surtout des tiers disons particuliers ou institutions diverses

Ces tiers négocient en bourse la valeurs des titres selon la loi de l'offre et de la demande.

La valeur de l'action est le reflet de la bonne tenue de la société, si elle fait des bénéfices elle payera des dividendes, donc des tiers seront enclin d'investir dans cette actions afin d'en retirer du profit, Si le nombre d'acheteurs est supérieur au vendeurs, l'action grimpe, l'inverse ce devine

Il suffit d'aller voir sur des sites boursier les mouvements en cotation et en volume d'achat et de vente pour se rendre compte de la puissance des mouvements financier

En espérant avoir été utile

fauché

Le 22/10/2008 à 11:54 A. Gagne

Merci pour ce début de réponse...

Mais reste le coeur de ma question, à savoir:

Quand un individu décide de vendre les actions qu'il possède d'une société, qui achète ces actions ? Sont-elles immédiatement achetées par un autre individu ? Reprises par la société ou un trader quelconque ?

Autrement dit, y'a-t-il automatiquement quelqu'un pour reprendre les actions et payer leur valeur au vendeur ?

Merci à l'avance !

A. Gagné

Montréal, Québec

Le 22/10/2008 à 13:07 FAUCHE

Re bonjour

La vente des actions se fait vers un tiers, qui souhaite achérir "vos actions".(et non vers la société) les actions seront donc vendues que si il y a une contre partie tierse interressée, et que si il y a des actions disponibles sur le marché, et cela se fait toujours via un courtier.

Et toute l'histoire de la bourse est là, si il y a peu d'actions, c'est qu'elles sont demandées,donc cour en hausse, si il y en a beaucoup, c'est qu'elles sont dédaignées, donc cour en baisse!

En fait une société qui rentre en bourse crée une introduction de capital via des investisseurs divers

La société candidate, doit déterminer le capital qu'elle souhaite couvrir exemple 100.000.00 CAD et le nombre d'actions exemple 100000 actions = introduction en bourse (IPO) a 1.00CAD par action

Les introducteurs de référence peuvent par exemple investir 25% du capital, ils sont donc détendeur de 25.000 actions à 1.00 CAD et les autres investisseurs de différentes origines planétaire que ce soit un type de Bruxelles qui achète 100 Actions sur le marché Canadien, soit une un rentier Canadien qui en achéte 20.000 etc.......chacun devient en quelque sorte propriaitaire de cette sociète au prorata du nombre d'action détenue.

Très vite, en fonction des renseignement sur le développement de cette néo société, exemple signature de nouveaux contrats ou ventes au dessus des prévision, cette socié via des communiqué de presse, via le réseau des analyste de tout poil, va faire parler d'elle et ces actions vont sussutés de l'envie d'être achetés.

Donc le rentier Canadien qui en avait acheté 20.000 à 1.00 va s'apercevoir que cette actio ce négocie maintenant à 1.10, il va avoir le choix d'attendre des cours encore meilleurs soit de les vendre à un courtier a 1.10CAD soit 20.000 x 0.10 = 2.000.00 de gain pour le rentier.

L'inverse pourrait se produire, malgré les espoirs que la société a conçus, les ventes de leur produits ou services ne se réalisent pas aussi bien ou aussi vite que souhaité et notre rentier s'aperçoit que les acquéreurs du début commence à vendre sous la barre de 1.00 CAD exemple 0.98CAD, le rentier risque de vendre ses 20.000 action à ce prix là, 0.98CAD pour limiter ces pertes et c'est un autre rentier qui va acquérir ces actions, via un courtier, avec comme motivation que il ce pourrait que les affaires reprennent.

Si notre rentier d'origine ne va pas trouver preneur à 0.98 CAD le cour va encore flancher, et là ont entre dans la finesse des déductions des chances qu'aura cette entreprise de poursuivre et elle deviendra une entreprise sous évalué par rapport à sa capitalisation de départ mais sans doute pas avec la réalité de sa valeur comptable

Tout le travail des analystes sérieux va consister a déduire si les performances de la société, bonne ou mauvaise, sont dues soit à des rumeurs, soit à la conjonctures, soit structure de société bien ou mal adaptée, ou autres suceptible de modifier les résultats

Fauché

Le 22/10/2008 à 13:23 Nicolas (Admin)

Tout le travail des analystes sérieux va consister a déduire si les performances de la société, bonne ou mauvaise, sont dues soit à des rumeurs, soit à la conjonctures, soit structure de société bien ou mal adaptée, ou autres susceptible de modifier les résultats

Oui et le cours d'une action peut aussi se faire par rapport à des anticipations, de la psychologie du marché et de ses intervenants, à des cycles etc ...

Donc à un instant T le cours d'une action ne reflètera jamais la valeur réelle de l'entreprise.

Après on peut aussi se demander si une cotation ou plus généralement le marché peut influencer les résultats d'une société ?!! j'aurai tendance à dire oui car beaucoup de société investissent sur le marché (produits dérivés, fond commun de placement, actions, obligations, ...).

Or la valeur de ses investissements varient dans le temps et peuvent même varier énormément que ce soit à la baisse comme à la hausse.

A partir du moment ou les investissements d'un groupe sont dans le bilan de cette société cela joue sur les résultats...

De plus certaines sociétés comptent (un peu) sur d'éventuelles plus values de leurs placements pour se développer un peu plus (recruter du personnel, commander des prestations de services, achat de matériel, achat d'un local plus grand par exemple etc ...).

Je rajouterai qu'une société dont le cours de l'action s'effondre peut être mal vue par l'entourage. Les investisseurs potentiels seront peut être plus méfiants ainsi que les banques, les clients, les fournisseurs, etc ... Même dans le cas d'une baisse exagérée.

Le cas inverse (forte hausse du cours) peut aussi avoir lieu.