Aller au contenu
Bourse Attitude
Lecut

Bientôt une embellie

Messages recommandés

Citation

Bien le bonjour,

Le temps commence à se remettre et d'éclaircie en éclaicie, le soleil restera toute la journée.

En Bourse, le terrain devient propice pour les achats. Le Rallye de juillet est attendu et les élections américaines devraient entretenir le climat haussier qui se prépare.

Bonne lecture

Visualiser la gazette

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On risque de revoir les 3400 pts CAC cette année, mais aussi des niveaux plus bas qui viendront avant ou après, là est la question.

Les portefeuilles actions sont vides, surtout avant l'été (en mémoire de l'été meurtrié de 2011), donc, un petit nombre d'investisseurs feront le marché, ce qui donne une stratégie.

Je pense que les quelques fonds spéculatifs qui donneront la tendance cette été, chercheront à l'automne, le relai pour sortir, mais c'est un peu "téléphoné", la stratégie la plus simple étant de rester liquide en attendant le retournement.

L'autre stratégie est de suivre le marché et de ne pas oublier de sortir, d'où mon objectif de 3400 CAC en cas de hausse et 2800 au plus bas, on se trouve actuellement sur le pivot de 3100 pts, faut toujours penser à laisser un "pour boire" au marché en sortant un peu avant. Comme d'habitude, pour trouver des acheteurs (contreparties) sur ces niveaux, le marché doit donner des objectifs supérieurs à son approche, des gérants verront 3600 (plus haut 2012) et 2600 (plus bas 2009)

Un indicateur de je surveille, le WTI, il est sur son pivot 80$, j'en ai déjà parlé, s'il baisse encorre, c'est un grave signe de récession (un véritable plongeon dans un chaudron de type 1929 et c'est un baril de pétrole sous 20$, peut-être même, 10$), à contrario, une remonté est le signe de reprise (la dernière phase de hausse résultait des Q.E US, le DC du WTI est la confirmation de l'échec de ces Q.E, un tour pour rien)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

Dans sa "Gazette" de juin, Roger Lecut y fait un commentaire pertinent en citant FIRST SOLAR (ex-leader DE) qui s'effondre devant les premiers coups de buttoir concurrentiel chinois.. Ainsi un ami peu aguerri en finances "conseillé" (sic) par la DB à propos d'obligations "sans risques" vient d'y perdre 70% de son investissement en 15 mois.

Bonds de 400 mio€ lancés en début 2010, vendus par tranches de saucisson via DB (co-Mgr avec JP Morgan)

Erreur de conseil (+1 au compteur), ou parfois (comme dit bien R.L.) : personne en Europe n'avait vu venir le Dragon et ses flammes solaires !

Il a suffi que cessent des subsidiations massives et indues voulues par certains partisans gouvernementaux Verts-Ecolos pour que tout le "modèle économique U.E. renouvelables s'effondre! Laisser la main à des idéologues incompétents mènera notre continent à une dérive accélérée (sans devoir attendre les effets de la tectonique des plaques :-[ ).

FIRST SOLAR n'est pas la seule à déchanter ; plusieurs groupes analogues (y compris US) en ont vécu des traumas. Consolidations en perspective? Dans LaLibreEntreprise ce W-E, un articlulet cite PHOTOVOLTECH (à Tienen ; 267 personnes) face à des problèmes analogues. Lancée sur des incitations gouvernementales en co-partenariat par GDF-Suez et Total dès 2007, la société est virtuellement faillie (des surcapacités, en l'absence desdits subsides!) (et avec 100 mio€ belges, désormais en déglingue) ...

Ce qu'ignore les braves alchimistes verdâtres, c'est aussi ceci :

Si l'on prend prétexte du CO2 anthropique (soit à peine 15% de 0,05 % de la composition atmosphérique :-P , dont se réjouit toute notre flore et nos arbres pour croitre).

Considéré d'influence = 1 sur les GES, le CH4 (méthane) est lui 24x plus influent, le NO2 l'est 300x, les CFC disparus de nos industries depuis les années '90s l'était 3.000x. Mais horreurs entre toutes : le NF3 (trifluorure d'azote) l'est lui 17.000 plus pervers !!! Or la production de cellules photovoltaïques requiert son usage (rigoureusement contrôlé); soit un aspect sur lequel les "jaunes" chinois se montrent un tantinet moins soucieux que nos industriels et députés verts-incompétents. D'où ces 70% du marché productif conquis pour des produits "écologiques" low-cost (que nos pauvres installateurs d'U.E. s'efforcent de placer avec les subsides que paient 99% de contribuables pour complaire les 5% de bénéficiaires verts persuadés de contribuer à la survie des générations futures)!

Ah oui : dernier scoop ? Les milliers d'éoliennes off-shore qui devaient être la panacée à tous nos soucis... Chacune d'elle exige des fondations (soit plus de 150 tonnes de béton/unité). Or les inspections allemandes confirmeraient ces fondations se révèlent instables et s'effritent partiellement ... ce qui exigeraient des coûts monstrueux de consolidation. Ingénieuses et sans risques ces milliers d'éoliennes? Engins dont celles futures vont passer à 1,5 à 3 puis 5 et (futur) 10 MW de puissance (quand le vent du dieu éole veut bien en agiter les pales).

Au bilan de quoi, chacun devrait se réjouir que soient disponibles ces gros terminaux LNG et de futures centrales alimentées à partir des gaz russes, celui des pays arabiques et des ShaleGas américains et canadiens! Tandis que nous - européens - refusont d'explorer les mêmes techniques à 3.000 m de profondeur (là où ne sont pas les nappes phréatiques) !!! Puis que les allemands ayant éteint leurs centrales nucléaires vont désormais devoir stopper d'être la locomotive socio-économique U.E. ???

Pauvre Europe de toutes nos superstitions et idéologies bornées... E.S.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×

Information importante

Les Règles du forum. Consultez les Conditions d’utilisation ainsi que la Politique de confidentialité.